Avoir « la conversation » : une approche proactive vous permet d’obtenir ce que vous voulez

Par Will Power |

Couple talking outdoors

Nous sommes nombreux à remettre à plus tard la planification successorale, y compris la rédaction d’un testament, en pensant que cela peut attendre. Après tout, qui veut se rappeler que ce jour arrivera? Toutefois, en adoptant une approche proactive de la planification de votre succession, vous vous assurez non seulement que vous et vos proches êtes sur la même longueur d’onde, mais aussi que vos souhaits sont respectés et que vous obtenez ce que vous voulez.

Les familles prennent ensemble de nombreuses décisions importantes : le lieu de résidence, les changements de carrière, le choix des écoles et les causes à soutenir. La façon dont vous gérez votre succession est on ne peut plus importante et doit être une priorité, même si vous pensez que la conversation peut être malaisante.

Pourtant, discuter de votre testament ne doit pas être déprimant ou malaisant.

Orienter la discussion

Pour commencer, vous pouvez parler de faire un don testamentaire à un organisme de bienfaisance ou à une cause qui vous tiennent à cœur. Une telle décision peut célébrer la personne que vous êtes, les valeurs que vous défendez et la vie que vous menez. Votre geste pourrait même inspirer vos proches à faire de même, ce qui aurait un impact considérable sur votre collectivité ou le monde qui vous entoure.

Planifier avec vos proches peut être motivant. Imaginez le genre de changement que vous aimeriez voir dans le monde et la façon dont vous voulez y contribuer. Discutez des organismes de bienfaisance que vous avez toujours admirés et recherchez ceux qui vous conviennent le mieux. Vous pouvez même envisager de créer un fonds pour votre famille, auquel participeront vos enfants et vos petits-enfants..

Pour commencer

Engager la conversation sur le testament peut être délicat. Quel est le bon moment? Comment aborde-t-on le sujet? Les meilleurs moments sont ceux où vous discutez de vos valeurs, des choses importantes pour vous et des changements que vous aimeriez voir dans le monde. Ce pourrait être au moment où vous faites un don unique ou annuel à votre organisme de bienfaisance de prédilection, et vous dites que vous aimeriez pouvoir en faire plus. Ou alors, vous pouvez évoquer le sujet lorsque vous planifiez vos finances. Peu importe le moment que vous choisirez, il est avant tout important de vous engager à avoir « la conversation » .

Voici quelques questions pour vous aider à aborder le sujet :

  • Comment voulons-nous que notre histoire et notre vie familiales perdurent?
  • Comment les causes ou les activités des organismes de bienfaisance auxquels nous avons contribué perdureront-elles?
  • Quel genre de message voulons-nous transmettre à nos enfants et à nos petits-enfants concernant la charité?

Si vous n’avez pas choisi d’organisme de bienfaisance à soutenir dans votre testament, nous pouvons vous aider. Vous trouverez de nombreux organismes fabuleux ici